Antoine Benkemoun

19 Jan, 2010

Les domaines Xen : les domaines non privilégiés

Posté par Antoine dans la catégorie Etudes|Libre|Virtualisation|Xen

Aller hop on se motive ! Pour mon avant-dernier jour de stage chez Orange Business Services, je vais faire la suite du précédent article sur les domaines Xen. J’avais eu l’occasion de détailler les spécificités du domaine privilégié, plus communément connu sous le nom de dom0.

Si vous n’êtes pas familier avec le vocabulaire spécifique à Xen, je vous renvois vers l’article traitant de la terminologie Xen. Si vous ne connaissez pas bien le projet Xen, je vous renvois vers la présentation de ce projet.

Domaine non privilégié : domU

Les domaines non privilégiés sont communément appelés « domU » (U comme unprivileged). Les domU sont l’équivalent des systèmes d’exploitation invités sur les plateformes de virtualisation classiques. Concrètement, ce sont les machines virtuelles qui s’exécuteront sur votre plateforme Xen. Ces systèmes d’exploitation s’installent une fois que vous avez un hyperviseur et un dom0 fonctionnel. Il existe de nombreux outils vous permettant d’installer des domU de manière plus ou moins simple et rapide.

Comme vous le savez surement, Xen est capable de faire de la paravirtualisation mais aussi de la virtualisation matérielle assistée. A chacun de ces types de virtualisation correspond un type de domaine non privilégié. Les domU de paravirtualisation sont appelés « domU standards » et les domU de virtualisation matérielle assistée sont appelés « domU HVM ». L’acronyme HVM signifie « Hardware-Assisted Virtual Machine ».

domU de paravirtualisation : domU standard

Nous allons tout d’abord nous intéresser aux domU dits « standards ». Les domU de paravirtualisation sont considérés standards car il s’agit des premiers domU qui ont été disponibles pour Xen et les seuls jusqu’à la version 3.0. Ceci s’explique par le fait que la paravirtualisation est la raison d’être du projet Xen et ce qui en a fait un projet inédit.

Du fait qu’il s’agisse de domU de paravirtualisation, il est nécessaire que l’OS de chaque domU standard ait été adapté pour l’hyperviseur Xen. Ceci se fait par le biais d’API spécifiques supportant les hypercalls. De très nombreux systèmes d’exploitation peuvent être placés en tant que domU par dessus Xen. Tous les Linux sont compatibles ainsi que certains BSD et OpenSolaris.

domU de virtualisation matérielle assistée : domU HVM

Lorsqu’un système d’exploitation n’a pas été adapté pour Xen, il est nécessaire de recourir à une technique de virtualisation plus classique. Il s’agit bien évidemment de la virtualisation matérielle assistée. Ce type de domU permet à Xen de supporter la quasi totalité des systèmes d’exploitation existants pour l’architecture x86.

Le module utilisé par Xen pour effectuer les opérations de virtualisation matérielle assistée est le module QEMU. La contre partie des domU HVM est une perte de performances plus importante que dans le cas d’un domU standard. Ceci s’explique par le fait qu’il est nécessaire d’effectuer beaucoup plus d’opérations d’émulation.

Rôle des domU et délégation de périphériques

Les domU n’ont pas de rôle spécifique au niveau de la plateforme de virtualisation. Ils servent juste à exécuter les diverses applications qui sont contenues dans leurs systèmes d’exploitation. Il ne leur est accordé, par défaut, aucun privilège au niveau des ressources physiques. L’hyperviseur leur attribue une partie des ressources dynamiquement et les domU les utilisent ou pas en fonction de leurs besoins.

De plus, il est tout de même possible d’accorder quelques priviléges spécifiques aux domU. Ces privilèges spécifiques se matérialisent par la délégation de périphériques. Par exemple, il est possible de donner accès exclusif à un port USB ou PCI à un domU. Ceci va lui permettre de pouvoir utiliser un composant physique comme il le souhaite. Il y a eu des exemples de cartes graphiques déléguées à un domU permettant de jouer à un jeu 3D dans le domU. Notons tout de même que la délégation de périphérique à un domU restreint totalement sa mobilité entre plusieurs hyperviseurs ce qui peut être handicapant.

Au final, cette article présente les spécificités des domU. J’espère avoir été clair et compréhensible. Si ce n’est pas le cas, vous avez toujours la possibilité de laisser un commentaire pour me le signaler. En ce qui concerne la suite des événements, je suis encore indécis sur les sujets que je vais traiter. Cela devrait varier en fonction de mon prochain emploi. De toute manière, je souhaiterais parler plus des réseaux de stockage et du stockage en général.

A propos de ce blog

Ce blog a pour objectif de partager des informations avec tous les internautes. Comme indiqué dans le titre, je traiterais de différrents sujets gravitant autour de la sécurité informatique, de la virtualisation, de la l'administration système et du réseau.