Antoine Benkemoun

12 Nov, 2009

Configuration réseau d’OpenSolaris

Posté par Antoine dans la catégorie Libre|Réseau|Unix

solarisJe vous ai déjà fait une présentation succincte de Solaris et introduit la prise en main d’un tel système d’exploitation. Au fur et à mesure que je découvre, de mon coté, OpenSolaris, je rencontre différents problèmes. Un problème assez handicapant que j’ai rencontré est la configuration réseau.

Lorsque j’ai monté ma machine virtuelle OpenSolaris, j’ai fait la configuration réseau à la main rapidement via l’utilitaire ifconfig. Je ne représenterais pas cet utilitaire dans ce billet. Son fonctionnement sous Solaris est fortement similaire à son fonctionnement sous Linux. L’utilitaire route fonctionne de manière similaire pour l’ajout de routes. Il est cependant différent dans la mesure où il ne permet pas l’affichage de la table de routage via la commande route -n. Afin d’afficher la table de routage, il est nécessaire d’exécuter la commande netstat -rn.

La problématique de ce type de configuration est que la configuration n’est pas conservée après un redémarrage du système d’exploitation. Nous allons donc nous intéresser plus spécifiquement à la configuration pérenne des interfaces réseau en IP statique. La configuration se fera via le module physical:default.

Tout d’abord, vous allez devoir déclarer le nom d’hôte de votre machine. Vous remplacerez xnf0 par le nom de votre interface réseau.

echo « hostname »> /etc/hostname.xnf0

Ensuite, on sauvegarde le fichier hosts d’origine et on y insère les noms d’hôte de votre machine.

echo « 127.0.0.1 localhost »> /etc/inet/hosts

echo « 10.0.0.3 antoinebenkemoun.fr »>> /etc/inet/hosts

Nous allons ensuite spécifier le masque de sous-réseau lié à cette interface.

echo « 10.0.0.0 255.0.0.0 »>> /etc/inet/netmasks

Il nous reste plus qu’à préciser la route par défaut.

echo « 10.0.0.1 »> /etc/defaultrouter

La configuration de l’interface est désormais terminée. Il ne nous reste plus qu’à vérifier que les bon services sont activés. Nous devons activer le service physical:default et désactiver physical:nwam. Ce deuxième service est un doublon du premier, il ne faut donc en activer qu’un seul.

svcadm disable svc:/network/physical:nwam

svcadm enable svc:/network/physical:default

Afin de faire prendre en compte les modifications d’interface réseau, il est nécessaire de redémarrer le service physical:default.

svcadm restart svc:/network/physical:default

Le tour est joué ! Je pense que ce billet devrait être utile à certaines personnes démarrant sous Solaris et venant du monde de Linux. Dans tous les cas, il me sera utile pour future référence.

A propos de ce blog

Ce blog a pour objectif de partager des informations avec tous les internautes. Comme indiqué dans le titre, je traiterais de différrents sujets gravitant autour de la sécurité informatique, de la virtualisation, de la l'administration système et du réseau.