Antoine Benkemoun

21 Avr, 2010

Le futur d’OpenSolaris

Posté par Antoine dans la catégorie Blog|Libre|Unix

Ce billet marque une petite pause dans les billets sur la gestion du réseau d’une LAN Party. Au début de ce blog, j’avais annoncé que je ne souhaitais pas être un blog traitant de l’actualité au jour le jour car il en existe déjà de nombreux. Je vais donc traiter aujourd’hui de l’actualité d’OpenSolaris suite au rachat de Sun par Oracle.

Vous le savez sans aucun doute tous, Oracle a racheté Sun suite à de nombreuses négociations avec les différentes autorités notamment européennes. Sun est un grand groupe informatique relativement peu connu du grand public aujourd’hui mais qui a largement participé à l’expansion de l’informatique tel que nous la connaissons aujourd’hui. Les produits les plus connus de Sun sont la base de données MySQL, le système d’exploitation Solaris et la plateforme Java. Oracle est également un grand groupe dont le cœur de métier est la base de données dans toutes ses formes.

Annonces faites par Oracle

Dès l’annonce du rachat, Oracle a manifesté un fort intérêt pour Solaris contrairement aux intentions que certains ont pu lui prêter. L’annonce d’un investissement massif, supérieur à celui de Sun, dans Solaris a rapidement été évoqué. Le futur de Solaris n’a jamais été mis en doute. La réelle modification apportée par Oracle est la suppression de la gratuité de Solaris.  Ceci se comprend dans la mesure où Solaris est un système d’exploitation réellement orienté vers les infrastructures à très haute disponibilité. Qui dit haute disponibilité, dit coûts. C’est donc une évolution relativement logique pour viabiliser cet OS.

La gestion par Sun de Solaris faisait qu’il était possible pour une société de payer une souscription Solaris pour un seul serveur et ensuite de propager toutes les mises à jour sur tous leurs serveurs. Oracle a voulu, assez logiquement, supprimer cela en introduisant la notion de contrats équivalents sur tous les serveurs. De plus, Oracle a annoncé que toutes les fonctionnalités ne seraient pas incluses dans Solaris ce qui était déjà le cas à l’époque de Sun. Il s’agit cependant de fonctionnalités ultra-spécifiques. Le cheminement naturel est plutôt d’introduire les fonctionnalités OpenSolaris vers Solaris.

La situation d’OpenSolaris

Parlons désormais d’OpenSolaris. De la même manière que GNU n’est pas Linux, OpenSolaris n’est pas Solaris. OpenSolaris est à Solaris ce qu’est Fedora à Red Hat.

OpenSolaris est effectivement un logiciel libre bien que pas sous licence GNU/GPL.  Sur les mailing-list associées à ce projet, il a été fait une étude des éléments qui seraient à recréer si Oracle reniait OpenSolaris. Seul une centaine d’éléments non critiques seraient à revoir dont une bonne partie sont déjà en cours de réécriture.

Enfin une annonce !

L’erreur d’Oracle a surement été leur mutisme par rapport au futur d’OpenSolaris. Ceci est cependant terminé car Oracle sont sortis de leur silence et ont annoncé qu’il continueraient à soutenir ce projet. Je vous laisse consulter la présentation qui a été faite afin que vous puissiez vous faire votre propre idée.

Oracle is investing more in Solaris than Sun did prior to the acquisition, and will continue to contribute innovative technologies to OpenSolaris, as Oracle already does for many other open source projects

Oracle will continue to make OpenSolaris available as open source and Oracle will continue to actively support and participate in the OpenSolaris community

Toutes les annonces de la mort d’OpenSolaris sont fausses et basées sur le simple silence d’Oracle à ce sujet. De plus, ces fausses annonces ont été fortement relayées sur tous les sites d’informatique. Par contre, lorsqu’Oracle annonce le maintien du projet, l’annonce est pratiquement inaudible et invisible.

10 Commentaires to "Le futur d’OpenSolaris"

1 | OOo Forum

avril 21st, 2010 at 12 h 44 min

Avatar

Bonjour,
Juste un point de détail, MySQL n’est pas l’oeuvre de Sun Microsystems. C’est un logiciel racheté à l’éditeur éponyme.
En revanche, Sun est surtout connu pour tout ce qui tourne autour de Java : langage, SDK et JRE.

2 | Antoine

avril 21st, 2010 at 12 h 48 min

Avatar

Bien que MySQL n’est pas l’oeuvre de Sun, ca n’en est pas moins un des produits qu’ils proposent.
Je vais remplacer SPARC par Java, ce sera plus pertinent en effet.

3 | Harry

avril 21st, 2010 at 14 h 16 min

Avatar

Oui mais étant avant tout une entreprise cotée en bourse, elle peut à tout moment changer le futur de ses projets (qu’elle a racheté du moins…) pour les faire devenir tout aussi payant que Solaris lui-même l’est devenu…
Exemple: le plugin ODF pour Microsoft Office…
Je me trompe ?

4 | Antoine

avril 21st, 2010 at 14 h 18 min

Avatar

@Harry, On peut toujours envisager un changement radical de direction que ce soit une entreprise cotée en bourse ou non. On pourrait imaginer que Red Hat souhaite éradiquer Fedora et CentOS. Cependant, elle n’a aucun intérêt de le faire car ce sont des plateformes de tests pour l’intégration dans Red Hat. C’est la même situation pour OpenSolaris.

@Capello, je sais bien mais je souhaitais n’en citer que trois. Tu as cependant tout à fait raison =)

5 | Capello

avril 21st, 2010 at 14 h 18 min

Avatar

Je crois qu’un des produits phare de SUN est OpenOffice. Un autre tout à fait remarquable est virtualBox.

6 | Harry

avril 21st, 2010 at 14 h 19 min

Avatar

 » […] Solaris lui même l’est devenu […]  » => dans le sens ou avant, le fait que la duplication des mises à jour ‘gratuites par copie’ étaient une sorte de cadeau ‘libre’ (j’avoue, j’arrange un peu à ma sauce la définition de ‘libre’)…

7 | Antoine

avril 21st, 2010 at 14 h 22 min

Avatar

Je suis assez d’accord avec toi mais Solaris n’a jamais eu pour objectif d’être vraiment gratuit. La version gratuite précédente et donc sans mise à jour de sécurité n’est pas une solution viable pour une quelconque plateforme de production.

8 | Jean-Philippe

avril 21st, 2010 at 15 h 57 min

Avatar

C’est vrai, c’est a noter OpenSolaris n’est pas mort comme l’annonce les sites de news qui cherchent a faire sensation.

le problème c’est que le sensationnel fait partie de notre environnement, et que beaucoup parlent sans vraiment savoir. (on appel ca la culture non ?) (tiens j’ai une idée pour un prochain billet: Perl)

Je m’égare.

Ceci dit on peut reconnaître une forme de frustration avec OpenSolaris, avec les meetings de communauté annulé, ou un nombre important de personne qui se font virer de chez Sun ce qui rend pas les choses très festives.
Un marketing schizophrénique, un peu déroutant.

Moi j’espère que OpenSolaris va continuer, en fait ce que j’espère c’est que les ingénieurs de chez Sun vont continuer a contribuer a OpenSolaris, ca c’est ca la vrai valeur de OpenSolaris.

Une communauté calme, mure et réfléchit.

Je ne dis pas que Ubuntu et ses millions d’utilisateurs c’est mal, ce que je dis c’est que j’espère que quelqu’un contre vents et marées va continuer a faire vivre OpenSolaris.

Mais c’est bizarre a l’heure de l’Ipad, et 90% de worstations windows, j’ai comme un doute …

9 | Zaxe

avril 21st, 2010 at 23 h 01 min

Avatar

Je me pose la question de ZFS dasn FreeBSD, que va t il ce passer ?

10 | Antoine

avril 22nd, 2010 at 8 h 24 min

Avatar

Ca c’est un port comme un autre… Ca ne vaudra pas l’intégration de ZFS dans OpenSolaris =)

Ajoutez votre commentaire

A propos de ce blog

Ce blog a pour objectif de partager des informations avec tous les internautes. Comme indiqué dans le titre, je traiterais de différrents sujets gravitant autour de la sécurité informatique, de la virtualisation, de la l'administration système et du réseau.