Antoine Benkemoun

10 Mar, 2010

Dangers du cloud computing : l’interopérabilité

Posté par Antoine dans la catégorie Libre|Virtualisation

Ce billet fait suite au premier sur les dangers du cloud computing qui s’était plus orienté vers la sécurité des données placées dans le cloud. La seconde problématique que je souhaitais aborder est la celle de l’interopérabilité entre les clouds.

Lorsqu’une architecture est conçue initialement, les concepteurs disposent d’un certain nombre d’éléments motivant un choix technologique par dessus un autre. Dans le cas du cloud computing, ces éléments ne sont pas fixés depuis une durée particulièrement longue et ne sont clairement pas fixés à des échéances au delà du moyen terme. La relative nouveauté du cloud computing devrait démotiver bon nombre de concepteurs d’architecture.

Dans le cas où le choix serait fait de se baser sur une architecture intégrée au sein d’un cloud quelconque, il est nécessaire de se poser très sérieusement la question de l’interopérabilité. Lorsqu’une entité va placer son architecture,  elle confiera d’une part ses données mais aussi le travail humain lié à la conception d’une plateforme. Ce travail humain a un coût relativement important en fonction de l’architecture en question. De sérieux problèmes sont à envisager dans l’éventualité d’une faillite de la société hébergeant le cloud ou même une catastrophe quelconque mettant à mal le cloud. La non-transparence des clouds actuels rend exceptionnellement compliqué l’évaluation de ces risques.

La problématique de l’interopérabilité se pose ainsi. Dans le cas où une entité utilisatrice utilisatrice d’infrastructure cloud souhaite changer d’hébergeur pour une raison X ou Y, en a-t’elle la possibilité ? Il y a bien sur plusieurs niveaux de réponse à cette question. Nous pouvons envisager une situation dans laquelle il lui est juste possible de récupérer les données applicatives ce qui impliquerait de devoir reconstruire la quasi totalité de l’infrastructure applicative. Nous pouvons également envisager une situation où il est possible de récupérer une version « packagée » des machines virtuelles ou, à l’opposé, une situation où rien n’est prévu pour être compatible avec d’autres plateformes.

De plus, ce n’est pas parcqu’il est possible de récupérer une machine virtuelle qu’il sera possible de l’exécuter sur une autre plateforme sans devoir se plonger dans les méandres du système d’exploitation pour peu que celà soit même possible.

Au final, l’interopérabilité est un enjeu majeur de toute plateforme informatique et suscite de nombreux débats habituellement. Les problématiques d’interopérabilité dans le cloud computing ne semblent pas encore avoir passioné grand monde ce qui est dommage car elle est bien réelle et existante. Le logiciel libre a clairement un rôle à jouer dans le cadre de cette standardisation avec les acteurs majeurs de l’industrie associée.

A propos de ce blog

Ce blog a pour objectif de partager des informations avec tous les internautes. Comme indiqué dans le titre, je traiterais de différrents sujets gravitant autour de la sécurité informatique, de la virtualisation, de la l'administration système et du réseau.